biographie

Cette biographie ici présente n'est qu'un simple texte rédigé en 1998 afin de répondre à une demande. Ce n'est en fait qu'un résumé de ce qui figure dans l'artographie.

boogie woogie waltz

C'est durant une journée ensoleillée d’août 1973 que JUUSEI (adaptation de mateo falcon, nouvelle de Prosper Mérimée), premier récit d'OTOMO, est publié dans le magazine Action Comics. Après ce dernier, suivront SHINYUU, SUMAIRII OJISAN, JOOKAI KAZE et bien d'autres qui permettront à l'auteur de pénétrer doucement dans l'univers des mangaka et d'élaborer son genre à la fois réaliste et plutôt original pour l'époque. Son premier titre phare, BOOGIE WOOGIE WALTZ, voit le jour en avril 1974. Il nous montre un style assez sombre au décor quasi inexistant où le thème de prédilection reste le même: violence, sexe et drogue sur fond d'un Tokyo en pleine mutation.
 
Ceci dit OTOMO continue de mettre sur papier ses petites comptines, il fait parfois preuve d'un certain humour comme avec SUKA TO SUKKIRI publié en août 1975. Parfois il change de thème. Il traite de sport avec AME LINGO (avril 1976), il nous plonge dans l'univers des samouraï avec CHUCK CHECK CHICKEN (novembre 1976), il nous décrit même sa rencontre du troisième type avec UCHUU PATROL SHIGEMA (février 1977). Ceci dit, malgré ces quelques titres, OTOMO reste fortement inspiré par des récits de type faits de société se déroulant en milieu urbain et notamment Tokyo.  


sayonara nippon

Mais en août 1977, OTOMO quitte Tokyo pour se rendre à New York avec sa première véritable longue histoire (les précédentes ne dépassaient jamais les 30 planches): SAYONARA NIPPON racontant l'arrivée d'un karatéka japonais au cœur de Manathan. Malgré toute cette créativité et la publication en août 1978 de HENSEL TO GRETEL (parodie du conte des frères Grimm), OTOMO reste un auteur de BD parmi tant d'autres.
Mais, en janvier 1979, Guerre des Etoiles oblige, OTOMO pénètre dans l'univers de la psychokinésie et, avec FIRE BALL, il entre dans la cour des grands. L'année 1979 sera d'ailleurs une année expérimentale avec notamment le début d'une série de sketches très courts (2 pages), ses premiers essais à la couleur avec FLOWER (octobre 1979), des tentatives de style shojo avec ABUNAI! SEITO KAICHO (novembre 1979). C'est durant cette année que sortiront ces deux premiers recueils d'histoires: SHORT PEACE (Mars) et HICHTWAY STAR (Octobre).


kibun ha mo sensoo

Avec cette année de lancement, 1980 ne pouvait donc être qu'une bonne date pour Katsuhiro. C'est en cette période que nous verrons le début de plusieurs chefs d’œuvre, comme DOMU (début Janvier), KIBUN HA MO SENSOO (écrit par YAHAGI Toshihiko) et de APPLE PARADISE, premier véritable récit SF d'OTOMO (du moins dans sa forme). C'est d'ailleurs durant cette même année qu’il s'adonnera au plaisir de parodier toute une série de contes: de Perrault à Grimm en passant par Caroll avec THAT'S AMAZING WORLD. Cette année 80 sera d'ailleurs la plus prolifique de l'artiste avec pas moins de 531 planches dessinées. Elle se clôturera d'ailleurs par un futur Chef d’œuvre: KANOJO NO OMOIDE (17 Novembre 1980).
En 1981, OTOMO ne fera que terminer ce qu'il avait commencé l'année précédente. Mais il se fera quand même plaisir en narrant l'histoire d'une bande de poulpes extra terrestres avec WAKUSIE TAKO NENDAIKI. Durant cette année, OTOMO fera énormément d'illustrations pour divers auteurs du milieu littéraire et musical. Après tant d'efforts, 1982 aurait put être relax. Elle le fut en terme de BD, à part SPEED, Katsuhiro dessinera très peu de planches, il travaillera sur quelques scénarios comme DOG AFTERNOON (dessiné par TAKADERA Akihito) ou comme BOKUTO HA YUKAINA HOMANSHA (dessin de MATSUMORI Tadashi). En fait, il consacrera cette année à réaliser son premier long métrage live: JIYU O WARERANI (Give me a gun, give me freedom) sorti dans les salles en Décembre. Mais....


wakusie tako

Avec cette année de lancement, 1980 ne pouvait donc être qu'une bonne date pour Katsuhiro. C'est en cette période que nous verrons le début de plusieurs chefs d’œuvre, comme DOMU (début Janvier), KIBUN HA MO SENSOO (écrit par YAHAGI Toshihiko) et de APPLE PARADISE, premier véritable récit SF d'OTOMO (du moins dans sa forme). C'est d'ailleurs durant cette même année qu’il s'adonnera au plaisir de parodier toute une série de contes: de Perrault à Grimm en passant par Caroll avec THAT'S AMAZING WORLD. Cette année 80 sera d'ailleurs la plus prolifique de l'artiste avec pas moins de 531 planches dessinées. Elle se clôturera d'ailleurs par un futur Chef d’œuvre: KANOJO NO OMOIDE (17 Novembre 1980).
En 1981, OTOMO ne fera que terminer ce qu'il avait commencé l'année précédente. Mais il se fera quand même plaisir en narrant l'histoire d'une bande de poulpes extra terrestres avec WAKUSIE TAKO NENDAIKI. Durant cette année, OTOMO fera énormément d'illustrations pour divers auteurs du milieu littéraire et musical. Après tant d'efforts, 1982 aurait put être relax. Elle le fut en terme de BD, à part SPEED, Katsuhiro dessinera très peu de planches, il travaillera sur quelques scénarios comme DOG AFTERNOON (dessiné par TAKADERA Akihito) ou comme BOKUTO HA YUKAINA HOMANSHA (dessin de MATSUMORI Tadashi). En fait, il consacrera cette année à réaliser son premier long métrage live: JIYU O WARERANI (Give me a gun, give me freedom) sorti dans les salles en Décembre. Mais....


akira

Mais, la journée du Lundi vingt décembre mille neuf cent quatre vingt deux reste une date mythique dans l'histoire de la BD mondiale. En effet, le Young Magazin n°24 publie les premières planches d'AKIRA. Initialement prévu pour raconter l'histoire d'une bande d'adolescents confrontés à un problème qu'ils ne peuvent comprendre; AKIRA, devant son succès immédiat, se contentera de relater le récit d'un adolescent ayant subitement acquis le pouvoir, pouvoir sur le temps, l'espace et la matière.
 
Cette saga de près de 2200 planches pour 120 épisodes nous dévoilera son issue en la journée du 25 Juin 1990. Ceci dit, durant cette période, OTOMO ne se contentera pas de mettre en scène des explosions post-atomiques afin de critiquer cette science irresponsable de ses découvertes. Il aura énormément de travaux en parallèles. Avec notamment en 1983 le character design de GENMA TAISEN (film de TARO Rin) qui se voulait être le premier film aux traits réalistes et qui fut aussi les premiers pas d'OTOMO dans l'univers de l'animation. En cette même année, au mois de Novembre, il reçut le premier prix de la meilleure oeuvre SF avec DOMU (première fois qu'un manga reçoit ce titre). De 1982 à 1987, la chaîne NHK l'embauche afin de réaliser les génériques de début et de fin de l'émission YOU tous les samedis de 22h30 à 23h30. En 1984, il travaillera sur certains spots publicitaires (appareil photo Canon T70, Air conditionné Honda City Turbo 2...) comme animateur ou designer. En 1986, il commencera à élaborer le générique de début et de fin de ROBOT CARNIVAL qui sortira en salle en Juillet 1987; Octobre de cette même année, il effectuera son premier travail en temps que réalisateur sur le court métrage KOJI CHUSHI MEIREI. 1988 est la sortie nationale d'AKIRA dans les salles nippones. Il s'occupera par la suite d'ébaucher tout un tas d'illustrations pour la sortie de la vidéo, LD, et autres animés comics concernant son film. En 1989, afin de faire le point, OTOMO sort KABA, son Art Book qui résume brièvement tout son travail depuis 1971. L'année suivante, qui marque la fin de la BD AKIRA, OTOMO commence à travailler sur le scénario de LEGEND OF MOTHER SARAH dessiné par NAGAYASU Takumi. Il décide ensuite de réaliser un autre film live: WORLD APPARTMENT HORROR sorti en avril 1991. En septembre de cette même année, il sera l'auteur, le meca et chara-designer du film ROUJIN Z.


night flames

Pour la suite, OTOMO concentre principalement son travail sur l'animation (exceptés quelques planches pour NIGHT FLAMES (janvier 1995) et l'hommage à BAT MAN avec THE THIRD MASK (courant 1996)) avec notamment la sortie en décembre 1995 de MEMORIES dont il signe le dernier court métrage et supervise l'ensemble de l’œuvre. Il donnera ensuite un léger coup de pouce à son ami KON Satoshi pour qu'il puisse réaliser son premier film PERFECT BLUE sorti en février 1998. Petite participation au film SPRIGGAN sortie en Septembre 1998, il scénarise le l’adaptation du manga de Tezuka METROPOLIS (réalisé par Rin Taro) qui sort en salle courant 2001. Beaucoup de participations à divers projet dont il n’est nullement le maître, mais c’était sans compter que depuis 1996, il travaillait sur son troisième long métrage d’animation STEAM BOY qui devait théoriquement sortie en salle durant l’année 1999. Mais, faute de moyen, le projet fut retardé, et devrait normalement sortir le 17 juillet 2004.